***

BULLETIN D'INFORMATION

ÉDITÉ PAR LA COMMISSION D'ISRAËL

ENCOURAGEMENTS A ISRAËL, CENTRE ÉTERNEL DE L'ATTENTION DU MONDE


Retour page d'accueil

LA FIDÉLITÉ DE DIEU A SES PROMESSES

 

ISRAËL DANS LA PROPHETIE ET SES ACCOMPLISSEMENTS

PUBLICATIONS SUR ISRAËL

Ces cinq ouvrages pour 14€ port compris

ÉDITÉ PAR LA COMMISSION D'ISRAËL

*  *  *

La fidélité de Dieu signifie Sa caractéristique par laquelle, malgré tous les obstacles, Il exerce avec persévérance la loyauté à la vérité et à la droiture, à Ses promesses et aux personnes auxquelles Il les a faites.

On peut mieux saisir l'idée de fidélité en considérant son opposé, l'infidélité, qui est la déloyauté à la vérité à la droiture aux personnes et choses auxquelles on s'est obligé.

Deut. 7 : 9 — « Connais donc que c’est l’Éternel, ton Dieu, qui est Dieu, le Dieu fidèle, qui garde l’alliance et la bonté jusqu’à mille générations à ceux qui l’aiment et qui gardent ses commandements ».

Isaïe 49 : 7 — « Ainsi parle l'Éternel, le libérateur d'Israël, son Saint, à celui qui est un objet de mépris pour les hommes, de répulsion pour les peuples, à l'esclave des puissants: Des rois, en le voyant, se lèveront, des princes se prosterneront, par égard pour l'Éternel, qui est fidèle à ses promesses, du Saint d'Israël qui t'a élu ».

Isaac, comme il avait été promis, fut donné à Abraham et Sara, même si un miracle fut nécessaire sur les parents stériles.

Jacob expatrié réalisa la promesse de Dieu de le restaurer dans la terre promise.

La promesse de Dieu, après 400 ans, de délivrer les descendants d'Abraham de l'oppression d'Égypte, fut accomplie, et cela au jour même. Gen. 15 : 13 — « Et [l’Éternel] dit à Abram : Sache certainement que ta semence séjournera dans un pays qui n’est pas le sien, et ils l’asserviront, et l’opprimeront pendant quatre cents ans ».La promesse qu'Il fit de soutenir Moïse dans le travail de délivrance fut accomplie.

La promesse qu'Il fit de donner à Israël la terre promise à leurs ancêtres fut accomplie.

Les promesses de victoire sur leurs ennemis qu'Il fit aussi longtemps qu'ils seraient obéissants furent toujours accomplies chaque fois qu'ils exercèrent une telle obéissance et elle est mise en évidence dans les victoires remportées sur les Amalécites, sur Arad, Sihon, Og et les Madianites dans leur voyage à travers le désert, sur les sept nations de Canaan sous la conduite de Josué et sur leurs oppresseurs pendant la période des Juges sous la direction d'Othniel, Ehud, Barak, Samgar, Gédéon, Jephthé, Samson et Samuel.

Durant les périodes des Rois, ils furent également victorieux aussi longtemps qu'ils obéirent, comme le montrent certaines expériences du temps de Saül, David, Abija, Asa, Josaphat, Ezéchias, etc.

Les délivrances que Dieu opéra pour David, pour les prophètes, pour Daniel, Shadrac, Méshac, Abed-Négo Mardochée, Esther, Zorobabel, Esdras et Néhémie, tout cela prouve la fidélité de Dieu à Ses promesses pour délivrer ceux qui étaient fidèles envers Lui.

Josué et Salomon purent bien se glorifier en Dieu de n'avoir pas failli dans aucun détail à accomplir Ses bonnes promesses.

Josué Jos. 23 : 14 — « Et voici, moi je m’en vais aujourd’hui le chemin de toute la terre, et vous savez de tout votre cœur et de toute votre âme qu’il n’est pas tombé un seul mot de toutes les bonnes paroles que l’Éternel, votre Dieu, a dites à votre sujet : tout vous est arrivé ; il n’en est pas tombé un seul mot ».

1 Rois 8 : 56 — « Béni soit l’Éternel, qui a donné du repos à son peuple Israël, selon tout ce qu’il avait dit ! Pas un mot de toute sa bonne parole qu’il prononça par Moïse, son serviteur, n’est tombé [à terre] ».

La confiance dans la fidélité de Dieu donne une force invincible au peuple de Dieu ; et ils L'ont toujours trouvé loyal envers eux. Les héros furent rendus capables de faire, d'oser, de souffrir et de terminer grâce à leur confiance dans la fidélité de Dieu.

Sinon comment Abel aurait-il enduré le martyre ?

Comment Noé aurait-il bravé la moquerie des antédiluviens pendant 120 ans au moins ?

Comment Abraham aurait-il quitté son pays natal et les siens et comment aurait-il offert Isaac ?

Comment Joseph aurait-il supporté ses calamités ?

Comment Moïse serait-il resté ferme, en voyant Celui qui est invisible et comment aurait-il accompli le dur travail de conduire Israël de l'Égypte à Canaan ?

Comment Josué aurait-il conquis Canaan ?

Comment Gédéon aurait-il vaincu Madian, Amalek et les fils de l'orient ? Comment Jephthé aurait-il renversé Ammon et Éphraïm, Samgar et comment Samson aurait-il égorgé les Philistins ? Comment David aurait-il libéré Israël de tous ses ennemis ? Comment Josaphat aurait-il pu disperser par la musique du temple les armées éthiopiennes ? Comment Ezéchias aurait-il obtenu la délivrance hors des Assyriens ? Comment Méshac, Shadrac et Abed-Négo auraient-ils éteint la chaleur de la fournaise ardente et comment Daniel aurait-il fermé la bouche des lions ?

Par conséquent, la pensée de la fidélité de Dieu devrait être excessivement précieuse. Elle nous donnera toute miséricorde et toute aide en tout temps de besoin. Elle nous relèvera quand nous serons fatigués. Elle nous soutiendra quand nous faiblirons. Elle nous rendra de l'énergie quand nous serons abattus. Elle nous encouragera quand nous craindrons. Elle nous calmera lorsque nous nous inquiéterons. Elle nous encouragera lorsque nous serons en détresse. Elle nous réconfortera lorsque nous serons affligés. Elle nous fortifiera lorsque nous serons attaqués. Elle nous rendra victorieux dans nos batailles.

Nous pouvons bien nous reposer sur la fidélité de Dieu. Elle ne faillit jamais et ne faillira jamais. Aucune difficulté ne peut la vaincre. Aucun obstacle ne peut l'empêcher. Aucun ennemi ne peut la mettre en fuite. Aucune combinaison ne peut l'ébranler ; et rien ne l'a jamais ébranlé et ne le fera jamais.

Sa fidélité est aussi éternelle que l'éternité ; elle est inchangeable comme ce qui est inchangeable, elle est constante comme la constance, elle est aussi incorruptible que l'incorruptibilité et, par conséquent, on peut dépendre d'elle comme de Dieu, parce qu'elle est la qualité qui pénètre tout Son caractère, lequel, à cause de sa perfection dans tous les bons attributs est la gloire de Dieu et l'aimant qui attire tous les cœurs sympathiques à la dévotion, à la louange, au culte, à l'adoration et au service du Dieu de toute grâce et de toute fidélité.

Jacques Obojtek

Pour la Commission d'Israël

E. 1 p. 384; 386; 388

 

redaction@israelvivra.com

*   *   *

Retour haut de page

 

*****

***