***

BULLETIN D'INFORMATION

ÉDITÉ PAR LA COMMISSION D'ISRAËL

ENCOURAGEMENTS A ISRAËL, CENTRE ÉTERNEL DE L'ATTENTION DU MONDE


Retour page d'accueil

VOYAGE DU PAPE

EN TERRE PROMISE PAR D.IEU... AU PEUPLE JUIF

 ÉDITÉ PAR LA COMMISSION D'ISRAËL

 *  *  *

Préambule

Nous ne pouvons rester insensibles, au voyage du pape en terre promise par D.ieu au peuple Juif, évidemment ce pape François (comme tous ceux qui ont précédé) vient en Israël, conscient que son église (avec ses doctrines et ses pratiques des Ages des Ténèbres) ne va pas bien dans ces temps troublés actuels. Persuadé que le peuple Juif a perdu à jamais sa place de faveur auprès de D.ieu, il vient avec duplicité d’esprit, hypocrisie, et arrogance faire preuve d’ouverture et d’amour envers les Juifs. Ce peuple n’est pas dupe et constate l'infidélité de ses amis en général, mais ne se décourage pas.

Nous avons montré à maintes reprises qu'il doit revenir aux promesses qui lui appartiennent et que son salut viendra finalement de l'Eternel (Ps. 121). Nous croyions qu’il est nécessaire de publier cet article, et nous remercions l'Eternel pour ce privilège qu'II nous donne en permettant une fois encore, d’encourager Son peuple, parmi lequel beaucoup, sans en comprendre la forme, sont dans l'attente du Règne messianique et le disent.

Nous reconnaissons La main toute puissante de D.ieu dans le témoignage envers Son peuple Juif et comment Il a suscité des personnes pour nous aider, en dépit d'une méfiance malheureusement trop justifiée par des siècles de persécution et/ou d'opposition de la papauté. Il est difficile pour le Juif de comprendre la différence entre le christianisme d'une part, et la papauté et l'église catholique romaine et certains de leurs enseignements et pratiques, d'autre part ; ce fut, et cela est encore souvent, un des plus grands obstacles à notre engagement selon Es. 40 : 1, 2 : de « Parlez au cœur de Jérusalem, et de lui criez que son temps de détresse est accompli ».

 *  *  *

LA CHRETIENTE ET SON LOURD PASSE

Voyage œcuménique du pape François

Les royaumes du monde civilisé se sont ainsi soumis aux grands systèmes ecclésiastiques, spécialement à la Papauté, et dans une grande mesure, se sont laissés dominer par eux. Ils ont accepté d'eux le nom de « nations chrétiennes » et de « chrétienté » ainsi que la doctrine du droit divin des rois et se sont joints à la grande Babylone dont ils font partie. De même que, le nom de Babylone s'appliquait, non seulement à la ville, mais également à l'empire tout entier, ainsi le terme symbolique « Babylone » s'applique, non seulement aux grandes organisations religieuses, papale et protestante, mais aussi dans son sens le plus large, à toute la chrétienté.

C'est pourquoi ce jour du jugement de la Babylone mystique est le jour du jugement de toutes les nations de La chrétienté ; ses malheurs frapperont toute la structure civile, sociale et religieuse ; les individus aussi en seront affectés dans la mesure des intérêts qu'ils ont en elle, et dans la mesure où ils dépendent de ses diverses organisations religieuses et de ses divers arrangements.

En raison de leurs divers intérêts commerciaux et autres qui les lient dans une certaine mesure aux nations de la chrétienté, les nations en dehors de la chrétienté sentiront également le poids de la lourde main de rétribution, et cela en toute justice ; en effet, elles non plus n'ont pas su apprécier la lumière qu'elles ont vu briller, et elles ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

Ainsi, comme le déclarait le Prophète :

« Toute la terre [société] sera dévorée par le feu de ma jalousie » — Soph. 3 : 8, mais contre Babylone, la chrétienté, à cause de sa plus grande responsabilité et parce qu'elle a mal employé les faveurs reçues, la colère et l'indignation de D.ieu s'exerceront avec violence : « De même que Babylone a fait tomber les tués d’Israël, de même les tués de toute la terre tomberont à Babylone » — Jér. 51 : 49. « Au bruit de la prise de Babylone, la terre est ébranlée, et il y a un cri entendu parmi les nations » — Jér. 50 : 46.

Lorsque le Cardinal Spellman retourna à New York après avoir contribué à l'élévation du pape Paul VI, il déclara aux reporters de la presse ; « Je crois qu'il est très grand (*) ... Je crois qu'il suivra de très près les pas du pape Jean aussi bien que ceux de ses prédécesseurs ».(*) [« terrific » : sens américain : très grand, sévère, etc. (dict.) — Trad.]

Dans son enthousiasme, Mr. Spellman a évidemment dépassé sa pensée, car il doit sûrement connaître l'histoire de sa propre église et certains de ses papes indiciblement mauvais !

Considérons certains d'entre eux de la lignée des Jeans :

Le pape Jean VIII, qui régna de 854 à 857, fut manifesté comme étant une femme lorsqu'« il » [elle] donna naissance à une fille illégitime et fut alors lapidé[e] à mort par une populace furieuse.

Le pape Jean XII souleva la colère du peuple en transformant le palais de Latran en « une maison publique de débauche », et le Liber Pontificalis le décrit par ces mots : « Il passa sa vie entière dans l'adultère ».

Le pape Jean XV partagea les finances de l'église entre ses parents et mérita pour lui-même la réputation d'être « avide de lucre ignoble, et corrompu dans tous ses actes ».

Le pape Jean XXIII (1410-1415) - Balthazar Cossa, d'après son biographe personnel, Théodore a Niem, viola 200 femmes. Les comptes rendus officiels du Vatican émettent cette lumière sur son règne immoral ; « Sa seigneurie, le pape Jean, se rendit coupable de perversité avec la femme de son frère, d'inceste avec des saintes nonnes, de rapports avec des vierges, d'adultère avec les mariées, et toutes sortes de crimes de sexualité... entièrement livré au sommeil et à d'autres désirs charnels, totalement opposé à la vie et aux enseignements de Christ... parmi les fidèles de Christ qui connurent sa vie et son caractère, il fut publiquement appelé le DEMON INCARNE ».

Le pape Jean XXIII canonisé récemment (était le second à porter cette désignation).

Le pape Jean XI était le rejeton illégitime du pape Serge III et de la « prostituée » Marozie avec qui il vécut.

Quelqu'un peut se demander comment le Cardinal Spellman a pu suggérer que le pape, Paul VI, suive « de très près » les pas de pareils papes ou même qu'il suive ceux de la lignée des « Pauls » dans la papauté romaine. Même la revue pro-catholique « Life » déclare avec franchise :

« En choisissant le nom de Paul, le pape ... a pris le nom de la lignée des Pauls d'une époque où la mondanité, la violence et le népotisme n'étaient pas considérés comme aussi incompatibles avec la sainteté ».

Paul I (757-767) succéda à son propre frère comme pape.

Paul II (1464-1471), Pierre Barbo, est connu pour ses carnavals extravagants, ses courses de chevaux, ses jeux publics et ses festins très coûteux ...

Paul III (1534-39), Alexandre Farnese ... comme cardinal, engendra trois fils et une fille et le jour même de son couronnement papal, il célébra le baptême de ses deux petits-enfants. De ses deux neveux âgés l'un de 14 ans, l'autre de 16, il fit des cardinaux, présida des fêtes avec chanteurs, danseurs et bouffons, rechercha l'avis d'astrologues.

Paul IV (1555-59), Gian Pietro Carafa, fut un inquisiteur fanatique qui envoya des centaines de membres du clergé, y compris un cardinal, en prison ou à la potence pour hérésie. A sa mort, des foules se soulevèrent.

Paul V (1605-21), Camille Borghese, fut un expert de la loi canon rigoureux, intransigeant, qui dirigea l'église par le livre.

Il est possible que Paul VI soit « très grand » aux yeux du Cardinal Spellman mais il aura sur les mains une besogne considérable et répréhensible s'il essaie de « suivre de très près » les traces de « ses prédécesseurs », ainsi que l'a déclaré sans réfléchir et stupidement le Cardinal Spellman comme étant l'espérance qu'il a pour lui.

Quant à Jean Paul II, il n’a rien dit sur les prêtres pédophiles, et autres dérives sexuelles au sein de l'église. Il y avait plus d'un lien entre Yasser Arafat et Jean Paul II, alors que la charte de l'OLP, promettait encore d' « anéantir » Israël, d' « éliminer toute présence sioniste et impérialiste » en Palestine. Menahem Begin, alors premier ministre d'Israël, a eu un mot terrible pour le pape accusé de serrer « une main souillée du sang d'enfants juifs innocents ». LE MONDE : Arafat-Jean Paul II : une certaine idée de la Palestine

Pourtant, le pape François a célébré dimanche la canonisation de Jean XXIII [en réalité Jean XXIV] et Jean Paul II, deux figures majeures de l'Eglise catholique du XXe siècle, devant des centaines de milliers de personnes rassemblées place Saint-Pierre de Rome. 

DUPLICITE D’ESPRIT PAPALE 

Le voyage en Israël du pape François, pose la question en dépit de toutes les belles paroles, la Papauté a-t-elle reconnu l'État d'Israël, et le rôle du peuple Juif dans le plan de D.ieu ? NON.

Tous les artifices verbaux ne peuvent servir qu'à dissimuler l'impossibilité pour la Papauté de reconnaître cet Etat sans avouer près de 15 siècles d'erreurs et de crimes ; ce serait surtout reconnaître que la NOUVELLE ALLIANCE [Jér. 31 : 31-34, etc., etc.] ne peut être faite qu'avec Israël et non avec un système, chrétien ou autre. Et ce n'est pas l'affirmation d'infaillibilité papale proclamée en 1870 (!) qui facilite les choses !

Note de l'éditeur :

Que nos amis Juifs prennent garde au sourire et à l’insistance manifestée à innocenter les Juifs du souverain pontife, se rappelant qu'il cache des siècles d'une persécution qu'il n'a avouée timidement que récemment et de laquelle il ne s'est pas réellement repenti, comme le prouvent certains événements récents.

Qu'ils gardent à l'esprit que ces mains qui maintenant se lèvent pour bénir (!) se levaient à une époque pour frapper et que si elles se trouvent actuellement dans cette position, c'est qu'elles y sont forcées par les circonstances et non par l'amour ou la compréhension !

Nous vous suggérons de lire ou de relire :

Peuple déicide ou non ?

Théologie de remplacement

Jacques Obojtek

EB N°160 p180

*  *  *

Vos questions, suggestions ou informations sont les bienvenues : redaction@israelvivra.com

 

redaction@israelvivra.com

*   *   *

Retour haut de page

***